Régisseur de scène
expand_more
Le régisseur ou la régisseuse de scène sont responsables de la coordination des éléments techniques et artistiques qui interviennent lors d’une représentation. Ils en assurent le bon déroulement dans le temps et dans le respect de la mise en scène.

Principales missions

Avant le spectacle

  • assister à la conception du spectacle pendant les répétitions,
  • réguler les services de répétition,
  • donner les entrées des chanteurs, des chœurs et différents intervenants,
  • annoter sur les partitions les entrées, sorties et effets demandés par le metteur en scène lors des répétitions,
  • s’occuper du bulletin de service journalier et de la convocation des artistes et en collaboration avec la régie de chœur et des autres intervenants.

Pendant le spectacle

  • s’assurer de la présence des personnes chanteurs et toutes personnes intervenant dans la production,
  • coordonner en suivant la partition les événements artistiques ou technique qui ont été définis par la mise en scène depuis leur pupitre installé dans les coulisses, les interventions des différents techniciens du spectacle : machinistes,accessoiriste, régisseur lumière,
  • appeler les artistes qui doivent entrer en scène,
  • faire respecter l’ordre, le silence et la sécurité.

Environnement de travail

Les régisseurs de scène collaborent avec les équipes artistique et technique et doivent être capables d’être en relation avec de nombreuses personnes. Une large palette de notions techniques et administratives ainsi qu’en langues étrangères est nécessaire pour maîtriser l’ensemble des opérations. Ce métier implique de longs horaires de travail, de jour comme de nuit, en semaine comme le week-end.

La régie de scène est au service d’une maison d’opéra et d’une production dans la réalisation d’un projet artistique.
Un très bon relationnel est nécessaire ainsi qu’une grande polyvalence.

« Si l’apprentissage avait existé au moment où je suis entrée dans le

métier, c’est ce que j’aurais fait ! »

Caroline Boulay, Directrice technique adjointe en charge du lyrique et maître d’apprentissage de Coralie D’Almeida

Coralie D’Almeida, apprentie régie de scène à l’Opéra de Dijon, promotion 2016-2017

Régisseur d’orchestre
expand_more
Le régisseur d’orchestre assure l’organisation de l’orchestre. Il met en œuvre, au niveau administratif, logistique et musical chaque série de la programmation impliquant les formations musicales.

Il élabore le planning détaillé des productions musicales (partie formations musicales) à partir du planning général et veille à la bonne application du règlement intérieur.
Il met en œuvre le planning de saison et organise l’activité de l’orchestre dans ses aspects administratifs et logistiques.
Il assure également la planification des effectifs de l’orchestre et la répartition des musiciens, il planifie et recrute les musiciens supplémentaires en concertation avec le directeur musical.

Différents aspects de son métier

  • réserver les instruments, soit en interne, soit en externe et le cas échéant, gérer les relations avec les entreprises, organiser le transport des instruments,
  • organiser les transports des musiciens,
  • réaliser le plan de scène en respectant les contraintes,
  • préparer les plannings de répétitions,
  • mettre à jour les fiches de production et les fiches techniques des productions,
  • veiller à une transmission en temps et en heure des informations aux services concernés,
  • installer le plateau ou la fosse d’orchestre et organiser les changements de plateaux avec les garçons d’orchestre,
  • veiller à la mise en place et à l’accord de l’orchestre ainsi qu’à l’émargement des feuilles de présence par les musiciens,
  • ranger les partitions et les instruments à la fin de chaque production en étroite collaboration avec le bibliothécaire de partothèque.

Le régisseur d’orchestre peut travailler au sein d’orchestres permanents mais également pour plusieurs orchestres lors de tournées. Il est amené de ce fait à voyager au gré des tournées en France ou à l’étranger.

Le métier de régisseur suppose une vraie polyvalence. Les missions sont variées et denses. Outre son sens du relationnel, le régisseur d’orchestre doit pouvoir détenir de véritables capacités organisationnelles, un esprit fédérateur et de vraies connaissances musicales.

« Le régisseur d’orchestre doit avoir conscience de toutes les problématiques qui concernent l’artiste et son environnement. Les relations humaines, les connaissances musicales et techniques sont le noyau de ce métier ! »

Stéphane VISINI, apprenti régisseur d’orchestre à l’Opéra de Rouen, promotion 2012-2013

Chargé de production
expand_more
Le chargé de production participe à la mise en œuvre d’un projet artistique.

Il est responsable de l’exploitation de la création et doit s’assurer de la rentabilité du projet. Il veille à la bonne interaction et collaboration entre les différents interlocuteurs : artistes, prestataires, fournisseurs, technique.

Ses fonctions et compétences s’exercent dans des contextes variés

  • auprès des ensembles artistiques (orchestres, compagnies),
  • des structures de création et de diffusion (festivals, salles de concerts, équipements culturels, musées, médiathèques…),
  • de certains établissements d’enseignement artistique, des associations culturelles.

Missions principales

  • structurer le projet (en accord avec le directeur artistique, le directeur de production…) et établir un calendrier,
  • élaborer le budget prévisionnel,
  • négocier et établir les contrats d’artistes,
  • s’assurer des autorisations administratives, gérer les questions de droits d’auteur, de fiscalité, d’assurances, d’éventuelles captations audiovisuelles.
  • De façon globale, le chargé de production devra tenir compte d’impératifs techniques et logistiques (planning, coûts matériaux, déplacements, personnels, sécurité…).

« Contribuer à la réalisation et la conception d’un projet, artistique et administrative, côtoyer des compositeurs et des musiciens, vivre au rythme d’un événement et avoir conscience de tous les éléments nécessaires à la réussite du projet… quel apprentissage ! »

Inès KAFFEL, apprentie chargée de production au GRAME à Lyon, promotion 2012-2013

Bibliothécaire de partothèque
expand_more

Le musicothécaire d’orchestre, ou bibliothécaire, est un musicien qui travaille au sein d’une bibliothèque de partitions, de matériels d’orchestre et d’ouvrages spécifiques et techniques de la musique.

Professionnel de la musique, il doit gérer et protéger des milliers de partitions musicales.

Au cœur de l’orchestre (musiciens, chefs, solistes et administratifs) ou d’une maison d’opéra, il organise et prépare toute la musique nécessaire au bon fonctionnement des répétitions, concerts et opéras.
Lorsque la Direction artistique de l’orchestre donne la nouvelle saison musicale, le bibliothécaire enchaine de nombreuses tâches qui vont permettre à tous les services de l’administration de rayonner autour de cette saison musicale :

  • Recherches musicologiques et éditoriales
  • Constitution des nomenclatures pour chaque œuvre et création du cahier de nomenclatures
  • Edition et transmission de ces données à l’ensemble de l’orchestre (administration et musiciens)
  • Achats, locations et sortie de réserve des œuvres de cette saison
  • Gestion du budget, des bons de commande et des contrats avec les éditeurs
  • Réglage du matériel, mise à disposition des partitions aux musiciens, installation sur scène.

Mathieu Serrano, apprenti bibliothécaire à la Philarmonie de Paris en 2015/2016 et Mathilde Serraille, Responsable de la bibliothèque

Parallèlement, il procède également à l’enrichissement permanent des ressources du fond de la Bibliothèque (achats des œuvres intégrales de tel ou tel compositeur, ouvrages techniques d’aide à la constitution des nomenclatures, biographies…).

Très à l’aise dans l’utilisation des logiciels, le bibliothécaire partage son temps de travail entre les tâches sur ordinateurs et le réglage des matériels d’orchestre avec le « crayon gris et la gomme ».

Les relations humaines sont primordiales en bibliothèque :

  • accueil et écoute des musiciens, chefs et solistes,
  • liens très proches et riches d’échanges avec le personnel administratif et technique,
  • bonnes relations avec les éditeurs et fournisseurs,
  • nombreux échanges avec les autres bibliothèques d’orchestre.

 

« Avoir la capacité de fournir à chaque artiste et chef la partition qu’il souhaite dans des éditions spécifiques, annoter les partitions… Finalement, c’est être aussi au service de l’artiste et de son confort.

Delphine BUTIN, apprentie bibliothécaire de partothèque à l’Orchestre National de Lille, promotion 2012-2013″